Vous trouverez sur cette page les liens vers toutes les animations auxquelles nous avons participé depuis que nous avons commencé à mener nos recherches et nos expérimentations sur le pastel depuis octobre 2012, ainsi que les projets à venir.

Nos animations

STAGE


Samedi 22 septembre les stagiaires furent accueillis à 9h30. La journée commença par un tour de table suivi de la présentation du contenu du stage.

Sous un soleil radieux, Michel nous guida ensuite dans Montgeard, village pastelier berceau des Durand , riches marchands au XVIème siècle qui firent don de 50 000  briques pour la construction de la tour portail  de l'église.

Cette visite nous mena jusqu'au champ de pastel où les participants purent découvrir la plante ( Isatis tinctoria), ramasser des feuilles et observer la différence entre le pastel des teinturiers et la bourdaigne, cette espèce de pastel bâtard.

 

Catherine présenta les différentes plantes "à bleu" : l'indigotier (Indigofera tinctoria), le strobilanthès cusia ou "rum", la renouée des teinturiers (Persicaria tinctoria).

 

L'étape suivante fut le frappage de feuilles des différentes plantes à bleu.

L'après-midi démarra par un point sur la chimie de la teinture à l'indigo, suivi par l'extraction du pigment contenu dans les feuilles de pastel ramassées le matin.

Nous leur avons ensuite expliqué le principe des cuves de bleu, soit au sulfate de fer, soit au fructose, soit à l'hydrosulfite.

 

La première journée se termina par la projection du DVD "Le pastel, alchimie au pays de Cocagne" réalisé par Michel Fouet suivi de la présentation du pastel au XXIème siècle à savoir les différents teinturiers, marchands etc.

 

Le dimanche débuta par une démonstration commentée de teinture sur différentes fibres et dans différentes cuves. Les stagiaires purent ensuite expérimenter, ils avaient à leur disposition 3 cuves : une à l'indigofera et au sulfate de fer, une à l'indigofera et au fructose et une au pastel des teinturiers (que nous avons extrait de nos feuilles) et à l'hydrosulfite.

 

Puis nous leur avons donné quelques notions sur les différentes techniques de réserve (batik, argile, shibori) qu'ils mirent en application. Ils firent preuve de beaucoup  de concentration et de créativité dans la réalisation de leurs échantillons. Ils purent aussi comparer les différences de nuances obtenues en fonction de la cuve utilisée.

L'évaluation du stage par les participants est très positive, tout le monde  est parti ravi, la tête pleine de nouvelles idées et de futurs projets.

Cette première expérience est très encourageante et nous avons déjà envisagé de la renouveler.

Nos animations

Notre exposition

NOS PANNEAUX EN DÉTAIL